350 millions

C’est le nombre de tonnes de déchets générés par les entreprises en France chaque année. Par rapport aux ménages, les professionnels – et particulièrement les petites et moyennes entreprises –  feraient figure de mauvais élèves en matière de recyclage. Et pourtant…

Une initiative expérimentale organisée par l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise d’énergie) auprès de 49 PME leur a permis d’économiser 3 millions d’euros en 1 an, en appliquant les recommandations de l’agence en matière d’optimisation des ressources et de l’énergie. De quoi faire réfléchir. Si la conscience environnementale reste parfois limitée chez les dirigeants, les économies possibles ne devraient pas les laisser indifférents.

Un principe à généraliser

En mettant en oeuvre ces principes simples d’économie d’énergie, ces entreprises ont, en effet, économisé en moyenne 0,2% de leur chiffre d’affaire annuel et évité l’émission de 9000 tonnes de CO2.

Selon les calculs de l’agence, si toutes les PME françaises appliquaient les mêmes recettes, cela représenterait une économie potentielle d’1 milliard d’euros

Une inspiration facile à suivre

Pour toutes les entreprises intéressées par la possibilité de s’engager dans une démarche responsable et… rentable, l’expérience comportait 275 actions simples à mettre en oeuvre (réduction à la source de production des déchets, recyclage, rationalisation des dépenses d’énergie) expliquées concrètement pour une mise en pratique facilitée. Pour en savoir plus, c’est ici