Aménager un espace détente au bureau : mode d'emploi

Longtemps perçus comme une obligation, c’est sous l’impulsion des start-ups et lieux de coworking que les espaces détente se sont révélés en entreprise. Seulement voilà, à l’heure d’aménager le sien, nombreuses sont les interrogations…

Où l’installer ? Comment l’agencer ? Comment marier design et confort ? Et même tout simplement : un espace détente, qu’est-ce que c’est et qu’est-ce que ce n’est pas ?

Moquette grise, néons et machine à café dans un coin ont trop longtemps été l’apanage austère des salles de pause en entreprise (souvenez-vous du décor de la drôlissime série Caméra Café, diffusée sur M6 entre 2001 et 2003). Voici nos quelques conseils..

 

Ce n’est pas un « coin »

Faire une pause, c’est se vider la tête et prendre quelques instants loin de son écran d’ordinateur. Or, il est difficile de déconnecter si vous vous trouvez dans un endroit étroit ou peu lumineux. Vous l’aurez compris, pour concevoir l’espace détente idéal, les premières préoccupations doivent être son emplacement et sa taille. Notre conseil : Donner de l’espace pour mieux s’aérer l’esprit en misant sur un lieu vaste et baigné de lumière du jour.

 

Ce n’est pas une salle de réunion

Est-il utile de rappeler qu’un espace détente doit être adapté à sa fonction : le repos ? On respecte donc, en ces lieux, une règle ultime : bannir les réunions, calls et autres « points » formels. Et on s’assure de cela dès l’étape de conception et d’aménagement. Comment ? En en faisant un espace ouvert et non une pièce dans laquelle on serait vite tenté de s’isoler en cas de pénurie de salles de réunions mais aussi en privilégiant un mobilier esprit café (bar, tables et chaises hautes) ou de salon (fauteuils, canapés, poufs, tables basses).

 

Ce n’est pas une cantine

Bien que couramment associés au plaisir, à la convivialité et donc à la détente, les repas n’ont pas nécessairement leur place dans une pièce dédiée à la détente. Bruit, désordre et odeurs persistantes des mets dégustés à midi peuvent rendre sa fréquentation gênante pour le reste de la journée. On préfèrera donc bien répartir les espaces et, si on en a la possibilité, reléguer réfrigérateur, micro-ondes et tout ce qui est utile à un repas à un autre endroit.

 

MAIS

 

C’est une ambiance à part entière  

Si vous manquez de lumière naturelle, rusez en végétalisant l’espace et en y disposant une ou deux lampes de luminothérapie grâce auxquelles les collaborateurs pourront mieux recharger leur batterie. D’un point de vue déco, on égaye en ajoutant de la couleur qui peut d’ailleurs servir à délimiter différents espaces : un savant mélange de teintes froides apaisantes pour le repos et de teintes chaudes énergisantes pour le divertissement et la créativité.

 

C’est une salle d’inspiration

On la conçoit pour encourager les collaborateurs à la créativité en mettant à leur disposition une borne Ipad, une bibliothèque chargée de magazines et d’ouvrages inspirants mis à disposition par l’entreprise ou par les salariés eux-mêmes. Pour exposer les bonnes idées de chacun, on ajoute un tableau noir ou en liège et pour le fun, l’incontournable baby-foot ou la table de ping-pong.

C’est un rendez-vous pour les « petites fringales » : Dans ces espaces, le collaborateur doit pouvoir trouver tous les indispensables à une pause réussie : cafés et thés (de qualité !), de l’eau, des jus, une belle corbeille de fruits et quelques snacks sains. On installera le tout sur un îlot central pour encourager le partage et les échanges chaleureux.