club-house

Se moderniser pour mieux recevoir : la clé pour faire des club-houses des lieux rentables. Plongée dans ces lieux de convivialité où confort et équipements de qualité sont primordiaux.

Aujourd’hui, la majorité des clubs de sport amateurs et professionnels dispose d’un club-house pour recevoir leurs membres tout au long de l’année et leurs adversaires le temps d’un après-match.

La maison commune

L’enjeu pour les associations sportives est de faire du club-house un lieu capable de répondre aux attentes des habitués mais aussi des clients occasionnels. Au RC Suresnes, club de rugby des Hauts-de-Seine, le club-house est sorti de terre grâce aux efforts des membres du club. Jean-Pierre Catherine, le Président, en est fier :

« Nous avons tout fait nous-mêmes pour le construire et c’est vraiment aujourd’hui la maison commune de notre club. On a ensuite développé notre club-house pour en faire un lieu de réception ultra-moderne : mur d’écrans  pour regarder les matchs, un grand bar et une cuisine professionnelle. Cela nous permet de recevoir du monde dans les meilleurs conditions »

L’exemple anglo-saxon

Voir un match de Top 14 , boire – avec modération – une bière avec le demi-de-mêlée d’en face ou simplement siroter un café avant d’assister à la rencontre, le club-house est le lieu de vie qui permet à tout un club et souvent à toute une ville de se retrouver. C’est aussi pourquoi les club-houses sont également un atout économique, notamment pour les clubs amateurs, même si ce n’est pas le nerf de la guerre.

« Notre but est d’en faire un lieu qui ne perd pas d’argent avant même de penser à en gagner, confie Jean-Pierre Catherine. A terme, j’aimerais bien l’agrandir et le déplacer plus près des terrains pour le mettre vraiment au cœur de notre complexe, comme le font les Anglo-Saxons. Ca pourrait à ce moment-là devenir une vraie source de bénéfices. »

Et la semaine ?

Si les club-houses ont un surplus d’activité le week-end, ils n’en restent pas moins indispensables la semaine. A Suresnes, c’est là que les joueurs de l’équipe première, qui évoluent en 3ème division, viennent assister aux séances vidéos concoctées par leurs entraîneurs pour débriefer les matchs précédents. Ecran géant et rétroprojecteur sont là pour rappeler que le club sait investir pour gravir aussi les échelons sportifs .

Nous avons même mis en place une formule tous les vendredis soirs : pour 8€, les membres peuvent dîner un repas complet (entrée + plat + dessert) et partager un moment convivial

Au-delà de l’économique et du sportif, le club-house a surtout une vocation sociale comme le précise le Président de Suresnes.

Quand les jeunes de l’école de rugby viennent y boire un chocolat chaud après un entraînement dans le froid du mois de novembre, c’est là qu’on se rend compte de l’utilité d’un club-house », aime-t-il répéter avec une pointe d’émotion.

PICTO_TASSE

Confort pour tous, partage et rentabilité : bienvenue au Club !