les espaces de travail, un levier d'engagement sous-estimé

D’après l’étude Human Experience menée par JLL, l’environnement professionnel et ses implications sur l’organisation du travail jouent un rôle essentiel dans la motivation des collaborateurs.

Alors que l’espace de travail traditionnel est de plus en plus désavoué, et que l’open space ne remporte pas tous les suffrages, d’autres lieux s’immiscent dans les entreprises, comme les espaces de coworking, les lieux d’expression artistique ou les ruches sur les toits.

La société de conseil JLL s’est intéressée à leur impact sur l’expérience de travail des salariés.

« La notion d’expérience est aujourd’hui incontournable dans de nombreux domaines, comme la grande distribution ou l’hôtellerie, » indique Flore Pradère, responsable de la Recherche Entreprises chez JLL, nous nous sommes demandé ce qu’il en était de l’expérience de travail, et du rôle des bureaux. »

Une expérience de travail repensée globalement

L’étude Human Experience, menée auprès de plus de 7000 salariés dans 12 pays, révèle ainsi qu’un tiers des moins de 35 ans fréquentent ces tiers-lieux en France, contre 19 % en moyenne nationale. Pour Flore Pradère, ce décalage générationnel s’explique notamment par « la prise de conscience des start-up et PME » : pour attirer les jeunes talents, il faut s’adapter à leurs style et habitudes de vie. Une démarche payante, comme l’indique un autre résultat de l’étude …

Pour découvrir la suite de cet article, rendez-vous sur Focusrh.com