Esprit start-up, Digitalisation

L’arrivée des nouvelles générations en entreprise, en particulier les générations Y, marque l’essor de nouveaux modes de travail, plus collaboratifs et flexibles. On parle aujourd’hui de nomadisme, de télétravail, de co-working, de flexoffice, de desk-sharing… autant de modes de travail qui nécessitent la mise en place d’aménagements plus ouverts et enclins à la collaboration. Ceux-ci favorisent l’innovation, la performance et le bien-être des collaborateurs.

Bien souvent assimilés aux start-up, ces modèles investissent toutefois de plus en plus les grandes entreprises telles qu’Orangina, Air Liquide… L’esprit start-up s’inviterait-il dans les entreprises ? BNP Paribas Real Estate vous livre sa réponse dans la seconde édition du WatchOut, dédiée aux services proposés aux utilisateurs des immeubles. Décryptage par BNP Paribas Real Estate et CD&B.

Quel est le nouveau visage de l’entreprise aujourd’hui ?

Il n’y a pas un seul visage de l’entreprise. Les entreprises sont multiples, ont leur culture propre, une maturité et des stades de développement différents… Qu’il s’agisse d’une start-up, d’une PME ou d’un grand compte, chacun adapte ses aménagements et sa stratégie immobilière en fonction des besoins de ses utilisateurs. Une tendance apparaît toutefois, toutes entreprises confondues, comme le constate BNP Paribas Real Estate : la digitalisation des entreprises.

En effet, le développement des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) depuis les années 2 000 environ, et la présence des nouvelles générations au sein de l’entreprise, modifie considérablement les modes de travail et laisse apparaitre de nouvelles tendances telles que le nomadisme, le travail en mode projet ou encore le télétravail. Objectifs avoués : renforcer le sentiment d’adhésion, développer la collaboration et la qualité de vie au travail. Une donnée confirmée par les récentes études de BNP Paribas Real Estate, WatchOut et User Insight, qui indiquent que 31% des utilisateurs expérimentent déjà le nomadisme au sein de leur entreprise.

Si ces nouveaux modes de travail ne remportent pas encore l’adhésion de toutes les sociétés, ils tendent néanmoins à se développer. Une récente étude (WTE) laisse apparaître que près de 37% des salariés reconnaissent passer du temps en dehors de leur poste de travail.

En parallèle de ces changements, a émergé le statut de start-up et d’entreprenariat en France. Les villes de France se sont par ailleurs solidarisées pour recréer un réseau leur permettant de développer leur croissance (label Métropoles French Tech) et les espaces collaboratifs se sont développés pour les aider à mutualiser espaces et compétences. Un phénomène qui a également permis de mettre en avant la valeur d’usage des espaces de travail et qui s’inscrit de plus en plus en plus dans les politiques immobilières des grands comptes.

Vous souhaitez en savoir plus ? Découvrez la suite de cet article sur  https://www.bnppre.fr