seduire-les-jeunes-generations

Afin de recruter les jeunes talents, de nombreuses sociétés transforment leurs locaux et bouleversent leurs méthodes de travail. Petit tour d’horizon des initiatives les plus insolites…mais qui fonctionnent !

Longtemps, les bureaux d’entreprise ont été des espaces purement fonctionnels, composés d’une succession de chaises, de bureaux et de salles de réunion, avec l’inévitable photocopieuse et une machine à café comme seul coin de détente. Cet univers strict et formel a été dépeint, avec un côté quelque peu angoissant, dans des films comme Playtime, Brazil, ou encore le premier Matrix. Mais cette époque est aujourd’hui en passe d’être révolue. Soucieuses d’attirer les jeunes actifs, en quête d’environnements plus conviviaux, les entreprises rivalisent d’ingéniosité pour proposer de nouveaux espaces de travail qui n’ont de cesse de se réinventer.

Travailler dans une télécabine ou une maison en pain d’épices ?

Ce sont d’abord les postes de travail qui évoluent : le traditionnel combo bureau/chaise d’ordinateur n’est plus la seule manière de travailler en entreprise. Fauteuils, canapés, poufs, fatboys ont envahi les open spaces. Le studio d’animation Pixar a poussé cette logique encore plus loin dans les locaux de son siège, situé à Emeryville, en Californie. Chaque employé dispose d’un box ressemblant à un chalet de campagne qu’il peut personnaliser à sa guise, et les salles de réunion sont décorées de personnages géants et autres accessoires liés à l’univers de Pixar. À Zurich, les employés de Google travaillent quant à eux dans des répliques de cabines de téléski. Chez Mind Candy, on tient réunion dans des maisons de pain d’épice ou des trous de Hobbits.

 

Plutôt courses de Kart ou toboggans ?

Un nombre croissant d’entreprises proposent également des espaces de détente toujours plus audacieux et inventifs. Les acteurs de la Silicon Valley, Apple, Google et Facebook en tête, ont été les premiers à mettre salles de gym, tables de ping-pong, piscines et cours de yoga à disposition de leurs salariés. Au sein de son siège de Santa Monica, près de Los Angeles, l’entreprise Activision Blizzard propose des cours de poterie et de jonglage à ses employés, tandis que chez GoDaddy, à Sunnyvale (en Californie, toujours), on pratique la course de kart pendant la pause déjeuner. En France, l’entreprise d’informatique Linkbynet a équipé ses locaux d’un aquarium, de toboggans et de tables de billard. Les employés d’Orangina France peuvent de leur côté jouer au baby-foot et pratiquer leurs gammes au piano.

 

Sport et repos au programme

Misant sur son paysage californien paradisiaque, l’entreprise Patagonia pousse le bouchon un cran plus loin. Les employés peuvent ainsi à tout moment délaisser leurs activités pour prendre une planche de surf et se mesurer aux vagues sur la plage attenante. Points météo réguliers et serviettes de bain sont même fournis par l’entreprise. Pour aider leurs salariés à garder la forme, nombre d’entreprises proposent en outre des salles de siestes, avec hamacs et matelas gonflables pour permettre au personnel de piquer un somme.

 

Les bienfaits du travail à distance

Si les bureaux d’entreprise gagnent en cachet, le travail du XXIe siècle devient aussi plus nomade. Le télétravail a ainsi le vent en poupe. En France, la loi Macron 2 vise à faire davantage entrer cette pratique dans les moeurs. Aux États-Unis, 68% des travailleurs expriment le désir de travailler à distance.

De nombreuses entreprises proposent à leurs employés de travailler de chez eux un ou deux jours par semaine, y compris dans les pays émergents où le télétravail permet de réduire les embouteillages monstres dont souffrent les grandes villes. Si ces entreprises sont majoritairement issues des nouvelles technologies, d’autres acteurs plus institutionnels, comme BNP Paribas, se laissent également séduire par cette pratique. Mais le champion toutes catégories est sans doute Amazon, qui, en 2017, a recruté 5 000 employés travaillant entièrement à distance.