équilibre

Peut-on tout sacrifier à son activité professionnelle ? L’entreprise a-t-elle à pâtir de la vie personnelle de ses collaborateurs ? Loin du manichéisme, la réponse à ces questions se trouve dans la notion d’équilibre.

Le législateur l’a voulu ainsi : la nouvelle négociation annuelle obligatoire impose de prendre en compte lors des négociations, l’articulation entre la vie personnelle et la vie professionnelle pour les salariés (Article L2242-8). Vous vous interrogez sur les voies à explorer pour mettre en place de meilleures conditions de travail au sein de votre entreprise ? Il faut déjà se demander ce qu’attendent les collaborateurs eux-mêmes. Une étude réalisée par TNS Sofres pour l’Anact (Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail) révèle que seuls 45 % des salariés estiment s’occuper de leurs enfants comme ils le souhaitent. 57 % des participants éprouvent des difficultés pour accomplir des formalités administratives. Ils sont par ailleurs 63 % à manquer de temps pour se consacrer à des activités associatives, sportives ou artistiques. A partir de ces premières constatations, quelques initiatives peuvent être envisagées…

Prendre soin des petits…

C’est bien évidemment la préoccupation majeure ! 93% des parents salariés souhaitent passer plus de temps avec leurs enfants au quotidien selon l’Observatoire de l’équilibre des temps et de la parentalité en entreprise. Les crèches d’entreprise constituent évidemment une réponse pertinente, mais elles sont souvent réservées aux plus grandes entreprises. Toutefois, dans zones d’activité, certaines TPE et PME se regroupent et mutualisent les moyens pour intégrer des services à l’enfance sur place et mettre en place ce que l’on appelle des crèches inter-entreprises. Mais au-delà des solutions conventionnelles, ce sont aussi des services de garde « d’urgence » qui sont plébiscités par les parents. Enfant malade, grève de l’éducation nationale, trouver une solution de garde immédiate et sure pour les petits est une priorité. En intégrant des solutions de garde ponctuelles, l’entreprise allègera considérablement le quotidien de ses collaborateurs !

Vers plus de flexibilité !

Pour rééquilibrer vie personnelle et vie professionnelle, investir des sommes considérables en équipement et infrastructures n’a rien pas une fatalité. En vue de répondre aux attentes de flexibilité des collaborateurs, il suffit de créer les conditions favorables à un exercice à distance des missions professionnelles. Un téléphone, un ordinateur portable, et une connexion à internet suffisent pour permettre un télétravail ponctuel lorsqu’un enfant est souffrant. Le collaborateur peut alors pleinement remplir ses missions, sans désorganiser l’entreprise et tout en prenant soin des siens.

Répondre aux petits tracas de la vie quotidienne

Les services de conciergerie d’entreprise ont la cote ! Permettre aux collaborateurs de se faire livrer les courses de la semaine sur leur lieu de travail, disposer d’un pressing, d’un service de traiteur, ou même de prise en charge d’un véhicule pour réaliser son entretien… Autant de petits riens qui allègent le quotidien et réduisent considérablement le stress au travail. Déchargé de ces petits tracas du quotidien, le collaborateur s’implique davantage dans ses missions professionnelles, mais il est également plus disponible pour ses proches !

Une question de méthode…

Vous cherchez à prendre des initiatives qui permettront à vos équipes de mieux concilier vie personnelle et professionnelle ? Réunissez des ambassadeurs de chaque service au sein d’un comité de projet qui permettra de dresser la liste des attentes, de les prioriser afin d’affecter les moyens nécessaires à la mise en place des solutions ou services plébiscités par les collaborateurs !