Et si vous optiez pour quelque chose de plus ébouriffant que le sempiternel pub en bas du bureau ? Apprendre à cuisiner vegan, s’échapper d’un cachot ou faire de l’escalade entre deux bières bio : découvrez nos bons plans pour fédérer vos équipes autrement.

Survivre à un escape game pour un meilleur esprit d’équipe

Il en existe plus de 600 salles en France et leurs succès ne se dément pas. Tous droits venus des États-Unis, les escape games proposent de se réunir à plusieurs dans une salle verrouillée pour résoudre une énigme, en général en une heure. À mi-chemin entre le jeu de rôle et la chasse au trésor, l’objectif est de s’échapper du lieu… et de son atmosphère. Sous-marin en train de sombrer, cachot, crypte, asile d’aliénés… De l’univers d’Alice au pays des merveilles au braquage d’une banque, tous les scénarios sont bons pour se divertir en faisant appel à l’esprit d’équipe et à la logique. Découvrir.

La mixologie comme prétexte à un apprentissage

Orange ginger mojito, kiwi martini… Avec ou sans alcool (et toujours avec modération), L’Atelier des Chefs propose d’allier l’agréable (l’univers raffiné des cocktails) à l’utile (apprendre à les réaliser). Tout en révisant les bases de la mixologie, les stagiaires d’un soir sont également initiés à l’art du grignotage trois étoiles : makis de saumon aux épices et fromage frais, samoussa, œuf cocotte… Une happy hour studieuse et gourmande. Découvrir.

S’initier à la cuisine moléculaire pour parfaire son anglais

… Ou encore réaliser ses propres chocolats de Pâques, ses cupcakes, suivre un atelier sushi, un cours de cuisine italienne et pourquoi pas acquérir les bases de la cuisine végane. Le Labo Culinaire présente des formules aux inspirations variées et aux horaires souples (durée d’une à trois heures). Et pour un afterwork avec des homologues parlant la langue de Shakespeare, il existe même une formule en anglais. Découvrir.

Tout casser dans une Fury room pour s’apaiser

Occasionner le maximum de dégâts au maillet ou à la batte de base ball pour se défouler. Pas besoin de pincettes pour expliquer ce concept né au Japon. Lequel s’appuie sur un constat logique : exulter un trop-plein d’énergie, voire de frustration, fait un bien fou et permet de passer à autre chose. À condition de disposer d’un lieu dédié et sécurisé. De deux à quatre personnes, équipé d’une combinaison et d’un masque, on peut réserver une fury room (littéralement « pièce de la fureur ») décorée à la manière d’un appartement ou d’un bureau, écrans d’ordinateurs et imprimante inclus. Cerise sur le gâteau : on peut repartir avec le film GoPro de son forfait. Histoire de prolonger les vertus anti-stress après la séance… Découvrir.

Grimper et trinquer (presque) en même temps pour un apéro sportif

À Paris, à deux pas de la place de la Nation, la salle d’escalade Arkose déploie un imposant espace d’escalade (le « blocpark »), dans un cadre éco friendly flambant neuf. Et puisque le lieu est équipé d’un bar « éthique » (large choix de bières et de jus), il n’y a qu’un pas à franchir pour s’y retrouver pour un apéro grimpe ! D’autant que le lieu est ouvert en semaine jusqu’à 22 h 45. Découvrir.

S’agiter en boîte de nuit pour une soirée healthy

Aux commandes des YesCoach Sessions ? Un tandem formé par un authentique coach de cardio training et de renforcement musculaire et un DJ émérite. Pendant une heure, dans le cadre d’un night club, on transpire en mode collectif en sirotant – sans alcool – du Banana Sprint ou du Virgin Mojito. Découvrir.