rangement-bureau

Si le ranger peut être magique selon l’experte japonaise en la matière, Marie Kondo, le désordre peut être créatif, productif voire salutaire. Tim Harford, journaliste au Financial Times, publie un essai passionnant et très documenté sur le sujet, « Bordélique: le pouvoir du désordre pour transformer votre vie! »

« Le désordre de votre bureau ne regarde personne« , écrit-il.

Pourtant, dans l’imaginaire commun, le désordre est synonyme de désorganisation, de manque de rigueur et de concentration voire même d’erreur ou de retard dans l’exécution d’un tâche. Il devrait donc concerner en tous points vos supérieurs hiérarchiques. L’étude de la créativité montre que c’est en fait tout l’inverse.

La recherche s’est intéressée à l’importance du bureau et de l’environnement immédiat au travail. Une étude publiée en 2013 a montré qu’une tâche (comme trouver d’autres utilisations à une balle de ping-pong) réalisée dans un bureau en désordre était faite de manière plus créative et novatrice que la même tâche réalisée dans un bureau rangé.

Contre les « espaces rigides »

Une autre étude publiée en 2010 sur laquelle s’appuie le journaliste anglais dans son ouvrage montre que le bureau qui permet d’abattre le plus de travail est celui qui n’est pas le plus dépouillé ni le plus net mais un espace de travail qui comprend des éléments de décoration tels que des plantes, des cadres photos que la personne peut disposer elle-même…

 

Pour découvrir la suite, rendez-vous sur Huffingtonpost.fr