vie-bureau-chronobiologie

Y a-t-il un moment meilleur qu’un autre pour faire une pause-café, animer une réunion ou éplucher un dossier important ? Pour la chronobiologie, la réponse est oui. Explications.

Le principe : Selon la chronobiologie, la question n’est pas de savoir comment faire ce que nous avons à faire, mais plutôt quand le faire. Car il y aurait un moment pour tout… Et pour chacun d’entre nous. La chronobiologie, qui entend nous réconcilier avec notre horloge biologique, a été théorisée par le psychoclinicien et spécialiste du sommeil américain Michael Breus*. Pour lui, c’est simple, nous sommes des bêtes. Enfin presque. En fait, le Dr Breus s’est appuyé sur les rythmes des animaux pour déterminer quatre grands « chronotypes », quatre profils-types : le Dauphin, le Lion, le Loup et l’Ours. Lève-tôt ou lève-tard, chacun est régi par sa propre horloge, possède un caractère-type et se révèle productif et créatif lors de plages horaires bien spécifiques…

De quel animal vous rapprochez vous ?

Votre animal totem figure parmi les quatre animaux suivants :

  • L’OURS. Comme 50% de la population, L’Ours présente un biorythme synchronisé avec le soleil. Il se lève vers 7 h. Il est performant intellectuellement en fin de matinée, prend le temps d’une longue pause déjeuner, se consacre aux relations avec les autres plutôt l’après-midi, et plonge dans le sommeil avant minuit.
    Son caractère. Prudent, extraverti, sympathique, ouvert d’esprit.
    Au travail. Il évite les conflits.
  • LE LOUP. À l’instar de 15 à 20% de la population, Le Loup aimerait se lever un peu plus tard (vers 9 h idéalement), reste peu productif en matinée et présente un pic de forme vers 19 h. Il est très actif (sorties, Internet, télévision…) jusque tard le soir.
    Son caractère. Impulsif, pessimiste, créatif, lunatique.
    Au travail. Il sait prendre des risques mais peut réagir de manière émotive.
  • LE LION. 10 à 20% de la population vit au rythme conquérant de ce félin : un lever dès l’aube (vers 5 h 30 / 6 h), un pic de productivité le matin, un pic de forme le midi et une nuit de sommeil qui commence tôt (22 h).
    Son caractère. Fait attention à sa santé, aime le sport et les interactions positives.
    Au travail. Consciencieux, stable, pragmatique et optimiste. Aime diriger, mais a tendance à en faire trop.
  • LE DAUPHIN. 10% de la population évolue comme ce mammifère, avec un réveil vers 6 h 30, vécu comme difficile (le Dauphin est alors trop nerveux pour se rendormir, trop fatigué pour se lever). Le pic de forme est atteint tard dans la journée, vers 19 h 30. Le coucher a lieu soit avant 22 h 30, soit après 1 h 30 du matin… Et les insomnies sont fréquentes.
    Son caractère. Nerveux, intelligent, a du mal à « déconnecter ».
    Au travail. Loyal, perfectionniste.

La chronobiologie appliquée à la vie de bureau

Allier productivité et plaisir.

En règle générale, Michael Breus recommande à tous les profils de privilégier les tâches fastidieuses ou demandant de la concentration le matin (les meilleures idées naissent juste après le réveil), et de réserver l’après-midi aux interactions sociales comme le téléphone, les emails et les réunions. De même, il est propice d’utiliser le moment où le cerveau se relâche, en fin d’après-midi, pour laisser surgir de nouvelles idées, de réfléchir à des projets. Enfin, pour demander un congé spécial ou une augmentation, il faut miser sur le vendredi après-midi, moment où la hiérarchie, l’esprit tourné vers le week-end qui s’annonce, est particulièrement détendue !

S’autoriser des moments de pause.

Quel que soit votre profil, faites régulièrement des pauses de respiration profonde, bien calé(e) dans votre fauteuil de bureau.
Fauteuil de bureau

Nous avons demandé à Michael Breus un « tip », un conseil pour réussir une déconnection express en pleine journée. Sa réponse : « Quel que soit votre profil, faites régulièrement des pauses de respiration profonde, bien calé(e) dans votre fauteuil de bureau, en suivant la technique dite “4-6-7”. Fermez les yeux. Inspirez en comptant mentalement jusqu’à 4, retenez votre souffle en comptant jusqu’à 6, puis expirez lentement en comptant jusqu’à 7 ».

*À lire : « Quand ? », Dr Michael Breus, éd. Belfond, 21 €.